Au fil de la Lune

Au fil de la Lune

Start box #2 tout préparer

Allez, je continue dans la série Start box. Oui, parce qu'après avoir acheté le matériel, il reste encore du chemin. J'ai même envie de dire que le plus long c'est ce qui va arriver, là maintenant. Avant de coudre. Ben oui parce que la couture ce n'est pas que de la couture, loin de là !

 

Pour faire les choses correctement et obtenir le meilleur résultat possible, on respecte quelques points :

 

1. Laver

 

Avant toute chose, on lave son tissu, mais aussi son biais et tout ce qui va être cousu avec le vêtement (bon pas le fil hein ;-) ) à la même température que le sera le vêtement fini.

C'est une étape indispensable.

On lave par couleur avec une lingette anti-transfert, ou le coupon seul quand il risque beaucoup de dégorger. Si on passe les vêtements au sèche-linge, on fait la même chose avec le coupon et le reste (attention, certaines matières ne passent pas au sèche-linge, pensez-y avant de sécher un vêtement que vous avez cousu).

 

Si vous ratez cette étape, vous vous exposez à :

- "Oh nooooon ! Mon top a rétrécit !" Eh oui... Quand j'ai cousu ce haut, mon coupon avait rétrécit de 25% ! Imaginez le résultat sur un vêtement...

- "Mais c'est quoi ce bordel ?! Tout est gris !" Vous venez juste de sortir votre nouvelle jupette de votre machine, et elle a dégorgé sur tout le reste du linge. Parfois, ça dégorge tellement que la lingette anti-transfert ne suffit pas. J'en ai fait récemment l'expérience lors du prélavage du velours milleraies noir des Coupons de Saint Pierre à qui il aura fallu 1 lavage + 1 bain fixateur + 1 lavage pour que ce soit bon ! 

La recette du bain fixateur maison : 1 bassine d'eau froide, 1 tasse de vinaigre blanc et 1 poignée de gros sel. Vous laissez tremper le textile 15 à 30mn, puis vous le lavez.

- "Mais ?! Il a quoi mon ourlet ? Il gondole !"  Un ourlet rapporté qui gondole c'est le genre de problème qui peut arriver avec un biais qui n'a pas été lavé. Bon généralement le problème se règle avec un coup de fer vapeur, mais pas toujours alors méfiance...

 

Si votre tissu s'effiloche beaucoup, et pour éviter de retrouver un sac de noeud dans votre machine / sèche-linge à la place de votre coupon, piquer au point zigzag tout le tour. Même si ce n'est pas bien droit ce n'est pas grave, le but est juste d'empêcher l'effilochage. Vous retirerez ces points une fois le tissu sec (ou pas).

 

etendre.jpg

 

2. Repasser

 

Là aussi il s'agit d'une étape indispensable. Cela vous permettra d'avoir un tissu bien net pour la découpe. Attention aux règles en vigueur pour ce qui est des températures de repassage, de l'utilisation d'une patemouille, etc... 

- Les lainages se repassent sur l'envers, avec une patemouille humide et un fer bien chaud pour que l'humidité se transforme en vapeur.

- Le coton se repasse à sec, mais le fait de l'humidifier facilite le défroissage (notamment dans le cas des popelines par exemple, ma bête noire ça cause des plis !). Vous pouvez utiliser un brumisateur pour ça, ça marche très bien et évite les grosses gouttes du fer...

- Les fibres synthétiques se repassent avec un fer peu ou moyennement chaud, de préférence avec une patemouille sèche. Vous pouvez l'humidifier légèrement si le tissu est très froissé.

 

Ce ne sont que des généralités. N'hésitez pas à demander conseil au vendeur lorsque vous achetez votre tissu. Vous trouverez également des explications très claires et détaillées dans le livre dont je vous parlais dans la Start box #1, Couture pas à pas chez Flammarion. Vraiment je l'adore ! 

 

couture pas à pas, flammarion

 Extrait de Couture pas à pas d'Alison Smith, Flammarion (cliquez pour agrandir)

 

 

3. Patronner

 

A l'aide de papier à patron (d'autres utilisent du calque, de la nappe papier, etc... mais perso je trouve que le papier à patron à même pas 5€ les 10m est top !) décalquez toutes les pièces à votre taille. Pour la connaître, aidez-vous du tableau de mesures toujours fourni avec. 

Ceci dit, personnellement, je vais toujours faire un tour sur les forums pour savoir comment taille telle ou telle marque. Par exemple, on lit partout que Burda taille très grand et qu'on peut aisément utiliser la taille en dessous de celle qu'on prend dans le commerce. C'est bon à savoir avant de couper et de coudre, ça évite - souvent - de se retrouver avec un vêtement trop grand ou trop petit pour soi.

 

Pour décalquer proprement, mettez-vous bien à plat sur une table large, et bloquez le patron et le papier avec une bouteille d'eau (fermée hein) ou autres choses lourdes.

Relevez bien tous les repères et notez le nom et la taille du projet dessus, ça vous évitera de chercher si vous voulez le refaire plus tard.

 

Pour débuter, je vous conseille également de noter sur chaque bord la marge de couture ou d'ourlet à appliquer. Cela peut vous éviter de faire quelques bêtises au moment de la coupe... Comme vous retrouver avec une marge de 1cm pour un ourlet de bas de tunique ! Attention, certains patrons ont une marge de couture déjà incluse, ce sera alors à vous de vous adapter et de coudre selon cette marge (cette information est toujours indiquée sur le patron ou sur les instructions).

 patron-couture.jpg

 

 

4. (Éventuellement) Modifier le patron

 

Si vous vous sentez à l'aise dans cette partie, vous pouvez tout à fait apporter des modifications à votre patron. C'est d'ailleurs ce qui vous permettra de faire la différence par rapport aux autres créations faites sur la même base.

Pour trouver des idées et voir ce qui a déjà été fait avec votre patron, allez faire un tour sur la galerie de Thread&Needles et allez jeter un coup d'oeil régulièrement sur  Abracadacraft, je vous promets que ça va vous donner des envies !

 

Une fois que vous avez défini ce que vous souhaitiez réaliser, il vous reste à apprendre comment y parvenir. Et non Madame, on ne coupe pas au hasard dans le patron, oui on fait attention au respect des proportions, des courbes, et on n'enlève pas 10cm de largeur pas la couture de côté ! :-D

Pour cette partie, je vous remets entre les mains de Coupe Couture, l'excellent site sur lequel je vais piocher quand j'ai besoin d'une explication technique. Une vraie mine d'or !

Sinon bien sûr il y a de nombreux livres qui traitent de ce sujet, alors si le modélisme vous intéresse vous devriez trouver votre bonheur.

350.207_500.jpg

 

 

5. Couper

 

Maintenant que le tissu est lavé, repassé, et que le patron est prêt, on arrive à l'étape de la coupe. Et c'est là que les peurs de bon nombre de débutantes se cristallisent ! La crainte de mal faire, de gâcher du tissu qui a coûté un bras, tout ça tout ça...

Alors tout d'abord, on dédramatise ! Oui on peut se planter, c'est pas grave, ça fait partie de l'apprentissage. Certes on n'aime pas ça, et notre portefeuille non plus, mais ça peut arriver. On va néanamoins tout faire pour que ce ne soit pas le cas, alors :

1. on plie soigneusement son tissu en 2, lisière contre lisière généralement, sur une grande table. On lisse pour éviter qu'un mauvais pli se forme dessous.

2. on place les pièces du patron selon le plan de coupe fourni, en respectant bien le positionnement des pièces selon le droit fil. Attention aux tissus à motifs, et notamment aux rayures et carreaux que je déconseilles aux débutantes car ils nécessitent des raccords.

3. on vérifie qu'on a la place pour les marges de couture et d'ourlet.

4. on épingle bien comme il faut.

5. on re-vérifie...

6. on coupe !

7. (non ça s'arrête pas à la coupe) on reporte soigneusement tous les repères. On peut le faire à l'aide d'une craie de tailleur, d'un crayon spécial, ou encore pour les marques simples juste en faisant une petite encoche dans les tissu avec un coup de ciseaux - ce qui ne se verra pas puisqu'on fait cette marque dans la marge de couture. *

Idée coup de pouce : notez aussi sur vos manches l'avant et l'arrière, afin d'éviter le montage à l'envers... Parce que là on l'a mauvaise avec le découd-vite ! Enfin, si votre tissu n'a pas d'endroit / envers, notez l'envers sur vos pièces doubles pour être sûre de les prendre dans le bon sens au moment de les coudre.

 

ciseaux.jpg

 

 

Voilà, vous allez pouvoir passer à l'étape couture ! Pensez à garder des chutes de tissu pour faire quelques essais avant de vous lancer. Cela évite les mauvaises surprises liées à un fil de la mauvaise couleur, une aiguille usée, un fil de canette mal placé, un mauvais réglage de tension ou de pression, etc... On parlera de tout ça dans le #3  :-) 

 

Et comme d'hab, n'hésitez pas à commenter si vous avez des éléments à ajouter ou que vous n'êtes pas d'accord, car ce billet est le reflet de ma courte expérience personnelle, et les plus expérimentées auront sans doute d'autres conseils judicieux à donner.



01/02/2014
25 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 687 autres membres