Au fil de la Lune

Au fil de la Lune

Trucs & Astuces

Des conseils et techniques pour bien débuter en couture : comment s'équiper, comment coudre le jersey, etc... Une partie destinée à s'étoffer au fil du temps.


Start box #2 tout préparer

Allez, je continue dans la série Start box. Oui, parce qu'après avoir acheté le matériel, il reste encore du chemin. J'ai même envie de dire que le plus long c'est ce qui va arriver, là maintenant. Avant de coudre. Ben oui parce que la couture ce n'est pas que de la couture, loin de là !

 

Pour faire les choses correctement et obtenir le meilleur résultat possible, on respecte quelques points :

 

1. Laver

 

Avant toute chose, on lave son tissu, mais aussi son biais et tout ce qui va être cousu avec le vêtement (bon pas le fil hein ;-) ) à la même température que le sera le vêtement fini.

C'est une étape indispensable.

On lave par couleur avec une lingette anti-transfert, ou le coupon seul quand il risque beaucoup de dégorger. Si on passe les vêtements au sèche-linge, on fait la même chose avec le coupon et le reste (attention, certaines matières ne passent pas au sèche-linge, pensez-y avant de sécher un vêtement que vous avez cousu).

 

Si vous ratez cette étape, vous vous exposez à :

- "Oh nooooon ! Mon top a rétrécit !" Eh oui... Quand j'ai cousu ce haut, mon coupon avait rétrécit de 25% ! Imaginez le résultat sur un vêtement...

- "Mais c'est quoi ce bordel ?! Tout est gris !" Vous venez juste de sortir votre nouvelle jupette de votre machine, et elle a dégorgé sur tout le reste du linge. Parfois, ça dégorge tellement que la lingette anti-transfert ne suffit pas. J'en ai fait récemment l'expérience lors du prélavage du velours milleraies noir des Coupons de Saint Pierre à qui il aura fallu 1 lavage + 1 bain fixateur + 1 lavage pour que ce soit bon ! 

La recette du bain fixateur maison : 1 bassine d'eau froide, 1 tasse de vinaigre blanc et 1 poignée de gros sel. Vous laissez tremper le textile 15 à 30mn, puis vous le lavez.

- "Mais ?! Il a quoi mon ourlet ? Il gondole !"  Un ourlet rapporté qui gondole c'est le genre de problème qui peut arriver avec un biais qui n'a pas été lavé. Bon généralement le problème se règle avec un coup de fer vapeur, mais pas toujours alors méfiance...

 

Si votre tissu s'effiloche beaucoup, et pour éviter de retrouver un sac de noeud dans votre machine / sèche-linge à la place de votre coupon, piquer au point zigzag tout le tour. Même si ce n'est pas bien droit ce n'est pas grave, le but est juste d'empêcher l'effilochage. Vous retirerez ces points une fois le tissu sec (ou pas).

 

etendre.jpg

 

2. Repasser

 

Là aussi il s'agit d'une étape indispensable. Cela vous permettra d'avoir un tissu bien net pour la découpe. Attention aux règles en vigueur pour ce qui est des températures de repassage, de l'utilisation d'une patemouille, etc... 

- Les lainages se repassent sur l'envers, avec une patemouille humide et un fer bien chaud pour que l'humidité se transforme en vapeur.

- Le coton se repasse à sec, mais le fait de l'humidifier facilite le défroissage (notamment dans le cas des popelines par exemple, ma bête noire ça cause des plis !). Vous pouvez utiliser un brumisateur pour ça, ça marche très bien et évite les grosses gouttes du fer...

- Les fibres synthétiques se repassent avec un fer peu ou moyennement chaud, de préférence avec une patemouille sèche. Vous pouvez l'humidifier légèrement si le tissu est très froissé.

 

Ce ne sont que des généralités. N'hésitez pas à demander conseil au vendeur lorsque vous achetez votre tissu. Vous trouverez également des explications très claires et détaillées dans le livre dont je vous parlais dans la Start box #1, Couture pas à pas chez Flammarion. Vraiment je l'adore ! 

 

couture pas à pas, flammarion

 Extrait de Couture pas à pas d'Alison Smith, Flammarion (cliquez pour agrandir)

 

 

3. Patronner

 

A l'aide de papier à patron (d'autres utilisent du calque, de la nappe papier, etc... mais perso je trouve que le papier à patron à même pas 5€ les 10m est top !) décalquez toutes les pièces à votre taille. Pour la connaître, aidez-vous du tableau de mesures toujours fourni avec. 

Ceci dit, personnellement, je vais toujours faire un tour sur les forums pour savoir comment taille telle ou telle marque. Par exemple, on lit partout que Burda taille très grand et qu'on peut aisément utiliser la taille en dessous de celle qu'on prend dans le commerce. C'est bon à savoir avant de couper et de coudre, ça évite - souvent - de se retrouver avec un vêtement trop grand ou trop petit pour soi.

 

Pour décalquer proprement, mettez-vous bien à plat sur une table large, et bloquez le patron et le papier avec une bouteille d'eau (fermée hein) ou autres choses lourdes.

Relevez bien tous les repères et notez le nom et la taille du projet dessus, ça vous évitera de chercher si vous voulez le refaire plus tard.

 

Pour débuter, je vous conseille également de noter sur chaque bord la marge de couture ou d'ourlet à appliquer. Cela peut vous éviter de faire quelques bêtises au moment de la coupe... Comme vous retrouver avec une marge de 1cm pour un ourlet de bas de tunique ! Attention, certains patrons ont une marge de couture déjà incluse, ce sera alors à vous de vous adapter et de coudre selon cette marge (cette information est toujours indiquée sur le patron ou sur les instructions).

 patron-couture.jpg

 

 

4. (Éventuellement) Modifier le patron

 

Si vous vous sentez à l'aise dans cette partie, vous pouvez tout à fait apporter des modifications à votre patron. C'est d'ailleurs ce qui vous permettra de faire la différence par rapport aux autres créations faites sur la même base.

Pour trouver des idées et voir ce qui a déjà été fait avec votre patron, allez faire un tour sur la galerie de Thread&Needles et allez jeter un coup d'oeil régulièrement sur  Abracadacraft, je vous promets que ça va vous donner des envies !

 

Une fois que vous avez défini ce que vous souhaitiez réaliser, il vous reste à apprendre comment y parvenir. Et non Madame, on ne coupe pas au hasard dans le patron, oui on fait attention au respect des proportions, des courbes, et on n'enlève pas 10cm de largeur pas la couture de côté ! :-D

Pour cette partie, je vous remets entre les mains de Coupe Couture, l'excellent site sur lequel je vais piocher quand j'ai besoin d'une explication technique. Une vraie mine d'or !

Sinon bien sûr il y a de nombreux livres qui traitent de ce sujet, alors si le modélisme vous intéresse vous devriez trouver votre bonheur.

350.207_500.jpg

 

 

5. Couper

 

Maintenant que le tissu est lavé, repassé, et que le patron est prêt, on arrive à l'étape de la coupe. Et c'est là que les peurs de bon nombre de débutantes se cristallisent ! La crainte de mal faire, de gâcher du tissu qui a coûté un bras, tout ça tout ça...

Alors tout d'abord, on dédramatise ! Oui on peut se planter, c'est pas grave, ça fait partie de l'apprentissage. Certes on n'aime pas ça, et notre portefeuille non plus, mais ça peut arriver. On va néanamoins tout faire pour que ce ne soit pas le cas, alors :

1. on plie soigneusement son tissu en 2, lisière contre lisière généralement, sur une grande table. On lisse pour éviter qu'un mauvais pli se forme dessous.

2. on place les pièces du patron selon le plan de coupe fourni, en respectant bien le positionnement des pièces selon le droit fil. Attention aux tissus à motifs, et notamment aux rayures et carreaux que je déconseilles aux débutantes car ils nécessitent des raccords.

3. on vérifie qu'on a la place pour les marges de couture et d'ourlet.

4. on épingle bien comme il faut.

5. on re-vérifie...

6. on coupe !

7. (non ça s'arrête pas à la coupe) on reporte soigneusement tous les repères. On peut le faire à l'aide d'une craie de tailleur, d'un crayon spécial, ou encore pour les marques simples juste en faisant une petite encoche dans les tissu avec un coup de ciseaux - ce qui ne se verra pas puisqu'on fait cette marque dans la marge de couture. *

Idée coup de pouce : notez aussi sur vos manches l'avant et l'arrière, afin d'éviter le montage à l'envers... Parce que là on l'a mauvaise avec le découd-vite ! Enfin, si votre tissu n'a pas d'endroit / envers, notez l'envers sur vos pièces doubles pour être sûre de les prendre dans le bon sens au moment de les coudre.

 

ciseaux.jpg

 

 

Voilà, vous allez pouvoir passer à l'étape couture ! Pensez à garder des chutes de tissu pour faire quelques essais avant de vous lancer. Cela évite les mauvaises surprises liées à un fil de la mauvaise couleur, une aiguille usée, un fil de canette mal placé, un mauvais réglage de tension ou de pression, etc... On parlera de tout ça dans le #3  :-) 

 

Et comme d'hab, n'hésitez pas à commenter si vous avez des éléments à ajouter ou que vous n'êtes pas d'accord, car ce billet est le reflet de ma courte expérience personnelle, et les plus expérimentées auront sans doute d'autres conseils judicieux à donner.


01/02/2014
25 Poster un commentaire

Start box #1 s'équiper

Quand je me suis décidée à me lancer en couture, je ne savais pas trop où donner de la tête...

Je n'y connaissais rien d'un point de vue technique, je ne savais pas de quoi m'équiper ni où le faire sans y laisser un bras, je ne connaissais rien au textile et n'avais jamais entendu parler de gabardine, chambray, ou autre batiste. Bref, la route était encore longue !

 

Alors je me suis dit que je pourrais rendre service à de nombreuses débutantes en publiant un billet à ce sujet. Cet article est voué à évoluer alors n'hésitez pas à laisser vos remarques et suggestions en commentaire :-)

 

 

1. Quel équipement ?

 

Une machine à coudre, ça c'est certain, sauf bien sûr pour celles qui ont le courage de tout faire à la main (moi ça me fatigue d'avance !).

Si on a un petit budget (moins de 250€) à consacrer à cet investissement, on se tourne vers la seule MAC du marché qui soit à la hauteur des entrée de gamme des grandes marques : La SilverCrest de chez Lidl. Elle est mise en vente 3 fois par an (en gros juste avant la fête des mères, la rentrée et Noël il me semble). Prix 2013 : 79,99€

Avec un peu de chance vous pouvez même la trouver sur le bon coin...

J'ai commencé avec celle-ci, et elle est vraiment très bien. Seul bémol : elle passe difficilement les épaisseurs.

 

MAC.jpeg         MAC2.jpeg

le modèle que j'avais (achetée via le bon coin 50€) / celle qui apparemment se vend maintenant, à moins que ce ne soit une édition Noël ? Si quelqu'un a l'info je suis preneuse.

 

Vous souhaitez comparer les modèles pour débutantes ? Allez jeter un oeil  ici, Ma maman la fée vous explique tout pour faire le bon choix :-)

 

Si vous avez un peu plus de budget, je vous conseille néanmoins de partir sur un modèle un cran au-dessus. Le travail en est grandement facilité, et les options que proposent les machines dans les 250-300€ sont très utiles et intuitives à l'utilisation. Vous éviterez ainsi de vous retrouver limitée trop rapidement.

Je vous parlais ici de ma nouvelle machine, la Brother FS-40 dont je suis très contente. Dans tous les cas, n'hésitez pas à aller voir un revendeur près de chez vous et à lui demander conseil. Il saura parfaitement vous guider selon l'utilisation que vous ferez de votre MAC.

 

Enfin, il y a une autre option envisageable si vous ne souhaitez pas acheter de machine dès le départ ou que vous souhaitez en essayer de très performantes : les MAC en libre service dans les ateliers de couture.

C'est d'ailleurs comme ça que j'ai vraiment commencé, en louant pendant 2h une machine chez Popeline (à Bordeaux) pour réaliser ma balle de préhension. Et là je dois dire que c'est un vrai bonheur  ! Déjà parce qu'il y a toujours quelqu'un pour vous montrer comment utiliser l'engin (ça fait toujours un peu peur au début...), et aussi parce que ce sont des machines haut-de-gamme qui sont silencieuses, ultra-réglables et dont l'entrainement est tellement fluide que même les courbes sont faciles à coudre !

Bref, une bonne idée à creuser...

logo.png

 

 

Ensuite il faudra vous équiper avec le matériel de base : 

- un ciseau de tailleur que vous réserverez pour la coupe des tissus. On ne coupe JAMAIS du papier avec un ciseau de couture ! Ne prenez pas un premier prix qui aura tôt fait de mâcher le tissu ou aura du mal à couper une double épaisseur de tissu épais. Il y a de bons milieu de gamme dans les 10-15€. Le mien est un Bohin 23cm que j'ai acheté dans les 12€. 

- un ciseau pour la découpe des patrons

- du papier à patron (j'achète le mien chez Mondial Tissus à 4,90€ le rouleau de 1m x 10m) et un crayon à papier ou un feutre à pointe assez fine

- un découd-vite (très, très important...)

- un mètre ruban

- des épingles fines. Attention au super pas cher qui accroche le tissu et abîme les étoffes un peu délicates...

- des aiguilles pour machine de tailles différentes suivant les textiles à coudre. J'ai toujours un assortiment (60/70/80) et des aiguilles pour le jersey (stretch). Suivant vos projets vous pouvez ajouter  des 90 ou des spécial jeans par exemple.

- des aiguilles fines pour la couture à la main

- quelques canettes vides adaptées à votre MAC

- du fil noir et de couleur (à choisir selon vos projets au fur et à mesure). Je vous conseille de ne pas lésiner sur cet achat, un mauvais fil ayant tôt fait de vous rendre chèvre entre le fil qui casse en cours de couture ou les points qui sautent ! J'utilise quasi exclusivement le Gütermann et j'en suis extra satisfaite.

- du fil à bâtir. En fait, du fil pas très cher. Personnellement j'utilise les bobines de fil Ikea, et ça va très bien. De toute manière c'est un fil qui ne sert qu'à tenir les pièces entre elles avant de les coudre alors sa qualité n'a pas vraiment d'importance.

 

DSCN5722.JPG   DSCN5723.JPG

Une partie de ma boîte à couture 

 

Si vous souhaitez compléter votre boîte à couture, ces outils vous seront utiles même si on peut faire sans pour commencer : 

- un ciseau de broderie qui sera très utile pour les crantages et en coupe-fil

- un crayon de tailleur (ou plusieurs en couleurs différentes pour les textiles sombres / clairs)

- un perroquet, pour redessiner les courbes des patrons que vous ajusterez, ou dessiner vos propres patrons.

- un couteau de scrapbooking, ceux qui ressemblent à des scalpels : je n'ai rien trouvé de mieux pour ouvrir les boutonnières proprement !

- un retourne-biais

- une pince kam si vous avez pour projet d'utiliser régulièrement des pressions et que vous les voulez un peu plus fun que les basiques en métal

 

Enfin, je vous recommande d'acheter un livre de techniques de couture. Il y en a pas mal sur le marché. Le mien m'a été offert par ma soeur et est génial tant il est complet et facile d'accès pour une débutante. Tout est expliqué sous forme de pas à pas avec photos.

Il comporte aussi une partie qui m'a été d'un grand secours, et qui liste tous les types de tissus et l'utilisation qu'on en fait ainsi que leur mode d'entretien. Je vous le recommande ! C'est celui-ci :

 

livre couture pas à pas.jpg

 

Avec ça, vous êtes déjà bien équipée ! Je ne liste pas ici toutes les bricoles du type élastique, boutons, entoilage, etc... car ce sont des choses que vous pouvez acheter au fur et à mesure de vos projets. 

 

 

2. Où acheter ?

 

Pour le matériel :

Dans un magasin spécialisé près de chez vous comme Mondial Tissus, ou sur rascol.com qui va vous faire baver d'envie, pas pour son site qui est loin d'être très glam, mais pour la largeur et la profondeur de sa gamme (ça c'est mon passé de marketeuse qui refait parfois surface !).

 

Pour les fournitures : 

Je n'ai qu'un conseil pour ce qui est de vos premiers achats de tissu, bais, passepoils, rubans, entoilage, élastique, c'est de commencer par acheter en magasin avant de vous lancer à commander sur le net. Surtout si vous n'y connaissez rien en textile. Ça vient très vite après. Arrive un moment où le nom du tissu nous parle, et le grammage nous suffit à avoir une idée de son rendu. Mais au début c'est très risqué... 

Je fais cependant une exception pour le jersey : vous pouvez vous lancer les yeux fermer à commander chez France Duval Stalla ! Les avis sont unanimes. Il est très agréable à coudre comme à porter et ne rétrécit pas au lavage (à 30°). Il paraît que celui des Trouvailles d’Amandine est très bien aussi, mais je ne l'ai pas encore testé personnellement (ça ne saurait tarder alors je vous dirai ce qu'il en est).

 

Une fois que vous aurez acquis un peu plus d'aisance avec les matières, jetez un oeil aux boutiques référencées dans la colonne de gauche ←

Dans le lot il y a notamment les Coupons de Saint Pierre où on peut faire de super affaires en achetant leurs coupons de 3m. J'ai par exemple acheté 3m de tissu caban avec lequel j'ai fait ce manteau pour 20€, ou encore 3m de velours milleraies prune avec lequel j'ai fait ce pantalonce protège caddiecette robe, et dont il me reste un morceau, le tout pour 10€ !

 

DSCN5541.JPG

 

3. Les pièges à éviter

 

Je vois souvent sur les forums des débutantes qui achètent du tissu pas cher pour se faire la main. C'est bien souvent une fausse bonne idée...

Comme disait ma grand mère "ce qui est pas cher est toujours trop cher".

Et concrètement, acheter du tissu à 2 ou 3€ le mètre, c'est acheter de la saloperie impossible à coudre correctement. J'en ai fait les frais avec mes achats au marché, je le racontais dans cet article, et je peux vous garantir que ces tissus sont toujours au fond de mon buffet et qu'ils n'en bougeront que pour être transformés en chiffons à chaussures !

Sans forcément mettre 25-30€ du mètre, on trouve des tissus de bonne qualité dans les 10-15€ le mètre. Les parisiennes ont là dessus beaucoup de chance car le quartier du marché Saint Pierre (au pied de Montmartre) regorge de bonnes affaires... et de tentations !

 

L'autre fausse bonne idée c'est la récup de vêtements... Souvent, un polo ou t-shirt de papa qui a rencontré quelques soucis au lavage et qu'on transforme en pantalon de pyj pour le petit dernier. Le problème de ce genre de chose c'est qu'on ne peut pas travailler correctement, en respectant le droit fil et tout ça. Alors la récup on la réserve au départ pour faire des bijoux ou des accessoires par exemple (broches, pochette, trousse, peluche, coussins, etc...).

 

Enfin, si vous voulez coudre des vêtements, je vous conseille de toujours suivre un patron au départ, afin de comprendre la manière dont ça fonctionne. On ne s'invente pas modéliste. Et cela vous permettra de comprendre les points communs d'une créa à l'autre, avant de modifier / créer vos patrons.

 https://static.blog4ever.com/2013/09/751885/artfichier_751885_2740109_201309262551495.jpg

 

4. Trouver l'inspiration

 

Google image est ton ami !

 

Je vous recommande aussi d'aller faire un tour sur Pinterest.

J'ai découvert ce tableau assez récemment et j'accroche vraiment sur le principe. Quand vous mettez un lien en favoris, vous ne retournez jamais le consulter... Quand vous sauvez une image, il vous manque ensuite les explications qui vont avec ou un détail, et vous ne savez plus retrouver le site sur lequel vous l'aviez vue.

Pinterest règle le problème : vous épinglez des images, comme sur un tableau mémo, mais elles conservent le lien vers leur source, ce qui vous permet de retrouver toutes les infos super facilement !

Vous pouvez créer des tableaux publics (partagés) et des tableaux privés. Très intuitif comme fonctionnement.

Si vous voulez vous faire une idée de ce à quoi ressemble un tableau Pinterest, vous pouvez aller zieuter le mien (ce n'est qu'un début alors il n'est pas encore très riche) en cliquant ici.

 

05734970-photo-pinterest-logo.jpg

 

 

 

 

Eh bien, je crois qu'il s'agit là du plus long de mes billets ! Si vous avez des remarques, n'hésitez pas, les commentaires sont là pour ça. Vous pouvez également me joindre en privé en cliquant sur "contacter l'auteur" tout en bas de cette page.


23/01/2014
26 Poster un commentaire

La couture du Jersey

Après quelques réalisations dans ce tissu qui fait froid dans le dos à de nombreux débutants, j'ai reçu de plusieurs mails de demande de conseils. Je vais donc vous lister ceux glanés ça et là sur la toile, et qui me servent chaque fois que j'ai affaire à ce textile si agréable à porter.

 

Avant toute chose, sachez que je couds avec une machine à coudre simple et n'ai pas de surjeteuse, ce qui serait évidemment l'idéal pour ce tissu élastique... Toutes mes cousettes en Jersey réalisées jusque là l'ont été avec la moins chère des machines à coudre du marché : la SilverCrest de Lidl à 69€ !

Cette machine, même avec ce prix, vaut bien les entrée de gamme des grandes marques, et dépasse largement ses concurrentes des autres marques de distributeurs (notamment en terme de robustesse et de fonctionnalités). Pour ceux qui souhaitent réaliser un premier achat, je la conseille vivement ! Et pour la couture du Jersey, pas de problème puisqu'elle est équipée d'un point overlock !

Si vous recherchez un comparatif complet des machines à petit prix pour débutants, allez jeter un oeil à cet article sur le blog Ma maman la fée.

 

Machine à coudre SilverCrest de Lidl

Machine à coudre SilverCrest de Lidl

 

 

Passons maintenant aux conseils pratiques, pour le Jersey :

 

1 • Choisissez un Jersey de bonne qualité. Ce premier point paraîtra évident à certains, moins à d'autres qui rechigneront à acheter un joli tissu pour un essai. De mon côté, je craque complètement pour le Jersey bio de France Duval Stalla. Les couleurs sont très belles, il se tient très bien et son prix est tout à fait correct. D'ailleurs je ne vais pas tarder à en recommander !

En fouinant un peu sur le net, on retrouve un peu toujours les mêmes recommandations de boutiques en ligne. La liste constituée par Ma maman la fée (encore elle oui oui !) est très complète et j'ai moi-même pioché bon nombre de mes favoris dedans.

Enfin, n'oubliez pas de consulter le site Petit Citron qui est une belle mine d'infos. Cet article par exemple donne quelques clés pour bien choisir un Jersey en ligne.

 

2 • Achetez du fil de qualité (personnellement je ne jure que par le Gütermann) et réalisez votre canette avec le même fil que la bobine. Oui ça paraîtra évident à certains, mais pour d'autres ce n'est pas le cas alors je préfère le rappeler... 

 

3 • Installez une aiguille à Jersey / Strech. C'est essentiel pour la réussite de la couture et pour ne pas abîmer le tissu. Bien sûr elle doit être récente et pas endommagée.

 

4 • Faites un essai sur les chutes de coupe. Il se peut, suivant la finesse du Jersey et son élasticité, que vous deviez réduire la pression du pied de biche pour éviter de faire gondoler le tissu. Je vous mets une photo du réglage de ma machine. N'oubliez pas de marquer le réglage courant avant de chercher celui du Jersey.

réglage jersey Silvercrest machine à coudre

 

5 • Comme pour les tissus fluides dont je parlais ici, bâtissez vos coutures. Le résultat n'en sera que plus propre et vous gagnerez en aisance pour piquer.

 

6 • Choisissez un point élastique : idéalement un point de surjet ou un point overlock, mais un zigzag fera aussi l'affaire. Sur la SilverCrest, il s'agit du point E ou F de la ligne S2.

point overlock Silvercrest machine à coudre

 

7 • Lorsque vous guidez le tissu, ne tirez pas dessus et ne le poussez pas non plus, accompagnez-le.

 

8 • Enfin, n'ayez pas peur ! Dites-vous que vous allez y arriver et agissez comme face à n'importe quel autre tissu (après avoir appliqué les quelques conseils précédents ;-) ). J'étais personnellement morte de trouille avant de commencer ma première cousette en Jersey tant j'en avais lu des vertes et des pas mures sur les forums. J'ai donc été agréablement surprise de la facilité avec laquelle j'ai cousu après avoir appliqué ces quelques conseils.

 

Bonne couture !


31/10/2013
18 Poster un commentaire

Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser