Au fil de la Lune

Au fil de la Lune

Couture

Dans cette partie du blog, vous trouverez principalement des projets réalisés pour moi, mais aussi quelques uns pour ma famille.


Plantain copyright

Bon, j'ai un souci avec mon ordinateur, qui ne va pas tarder à me lâcher visiblement, alors du coup je galère pour charger les photos et publier... J'ai plein de choses à vous montrer !

Aujourd'hui il faudra se contenter d'un t-shirt puisque j'ai cousu mes plantains n° 9 et 10 ! Eléonore aurait vraiment pu le faire payer ce patron tant il est évolutif. Un peu comme le Trop Top de Ivanne, que je dois réimprimer car je l'ai perdu dans le déménagement...

 

Cette version est simple, puisqu'en jersey uni gris. Je l'ai coupé dans un coupon gentiment offert par une amie et qui vient des tests Oxbow. La matière est vraiment chouette et de bonne qualité puisqu'il ne bouge pas au lavage. On ne peut pas en dire autant du flex que j'ai utilisé pour la custo, même si je ne suis pas sûre de pouvoir avoir beaucoup mieux sans passer par la pose avec presse... Si vous avez des bons plans sur le sujet (feuilles de flex et motifs abstraits) n'hésitez pas à me les communiquer en commentaire !

 

Parlons du motif d'ailleurs. Un copain m'a laissé un de ses sweat doudou pour que je lui en couses un, et ce sweat était de la marque HUF©, que je ne connaissais pas. J'ai donc été faire un tour sur le site, et j'ai découvert l'histoire de la marque, son ambiance, que j'ai beaucoup aimé. Seul bémol : aucune collec fille. Qu'à cela ne tienne, je me suis cousu ma version ! Bon, avec une caméo silhouette ça aurait été beaucoup mieux c'est clair, mais pour l'instant la découpe se fait à la main avec un scalpel de scrap. 

Je vous laisse juges du rendu et vous donne RDV pour le prochain article, avec une autre pièce Deer&Doe !

 

DSCN9191.JPG


DSCN9199.JPG

DSCN9196.JPG


DSCN9195.JPG

patron (gratuit) Plantain de Deer&Doe, jersey de mon stock, flex France Duval Stalla


16/01/2016
10 Poster un commentaire

Madeleine vintage

Bonjour à tous !

 

Quelle joie de vous retrouver en ce début d'année ! 

 

2015 a été marquée de nombreux changements dans ma vie, que dis-je, un tsunami puisque aucun pan n'y a échappé. La concrétisation de tout cela ayant eu lieu entre la rentrée et maintenant, j'imagine que vous comprendrez que la couture et le blog aient été mis de côté pendant cette période...

 

Pour bien démarrer 2016, je vais de suite rentrer dans le vif du sujet en vous présentant une robe qui a été coupée en septembre (à réception du patron test en fait, hum hum), et cousue en janvier ! Vous l'avez peut-être deviné, il s'agit de la robe Madeleine de la collection automne / hiver République du Chiffon.

Lorsque Géraldine nous a annoncé une robe, j'étais hésitante. Encore plus en découvrant un modèle portefeuille, une coupe que je n'apprécie pas particulièrement. Puis je suis tombée sur une belle viscose émerisée qui m'a immédiatement sauté aux yeux comme étant le bon choix de tissu pour la réaliser. Très vintage vous allez voir...

 

Du point de vue de la réalisation, la difficulté venait uniquement du tissu, les explications étant à mon sens très claires.

J'ai néanmoins ajouté un petit bouton dans le décolleté, très nécessaire !

 

Allez, trêve de bavardage, je vous laisse la découvrir et retourne à mes coutures en cours. Désolée pour la qualité des photos, le soleil n'est pas vraiment de la partie ici non plus...

 

DSCN9170.JPG


DSCN9171.JPG


DSCN9172.JPG


DSCN9173.JPG


DSCN9176.JPG

patron Madeleine de République du Chiffon, viscose Mondial Tissus


05/01/2016
26 Poster un commentaire

Chardon at work

J'ai pris une décision en fin d'été, celle de porter davantage de jupes.

Je les trouve au final plus seyante que la plupart de mes pantalons. Enfin surtout ceux du commerce dont le tissu se détend immanquablement, ce qui n'est ni joli, ni agréable à porter (je fais exception pour mes jeans que je ne lâcherai pas). 

 

J'ai porté tout l'été ma Chardon en fleurs, ma toute première couture pour moi. C'était il y a 2 ans ! Il me paraissait évident d'en coudre une autre, dans une étoffe plus classique, pour pouvoir aussi la porter au travail.

 

Cette jupe on ne la présente plus. J'avais néanmoins oublié quel bonheur c'est de coudre les patrons Deer&Doe !

 

J'ai choisi la version "de base", sans réaliser les passants de ceinture car je sais d'avance que je n'en porterai pas avec. 

Les poches et la parementure sont en Liberty Mrs Monroe, des chutes du Trop Top de ma mini.

 

 

Au final, je suis un peu déçue de cette réalisation car le tissu est un peu trop rigide, ce qui lui donne un côté bouffant pas très agréable à regarder. Puis cette matière se froisse rapidement, ce qui n'est pas non plus l'idéal pour une jupe !

C'est dommage car je sais déjà que je la porterai très peu, contrairement à mon idée de départ...  

 

 

Et sinon, question existentielle, vous portez quel genre de chaussures avec ce style de jupe ?

 

IMG_9875.JPG


IMG_9877.JPG


IMG_9880.JPG
patron Chardon de Deer&Doe, tissu La Couponnerie


28/10/2015
10 Poster un commentaire

Black copy

Un mois après mon dernier article (hum hum...) je reviens avec pas mal de bonnes nouvelles pour le rythme des publications :

1| la rentrée est passée, je commence à prendre le pli  de cette nouvelle organisation très dense

2| j'ai changé d'ordi puisque l'autre ne daignait même plus accéder au net

3| j'ai la chance d'avoir rencontré Mathilde qui a accepté de faire une séance photo avec moi pour illustrer mes dernières réalisations !

4| comme vous l'avez sans doute vu sur Instagram ou Facebook, Géraldine prépare la sortie de la prochaine collection République du Chiffon, et ça c'est une super raison de m'y remettre sérieusement !

 

 

Samedi dernier, j'ai donc rejoint Mathilde dans un lieu que j'affectionne toute particulièrement à Bordeaux : Darwin écosystème. Un lieu hybride, unique, dans lequel se mêlent culture urbaine, économie sociale et solidaire, écologie de l'environnement et des usages, innovation et collaboration... 

J'y passe pas mal de temps en ce moment et j'avais envie de partager avec vous un petit bout de ce monde. 

Nous avons choisi de faire les photos au niveau des Tétrodons, ces habitats nomades conçus sur une base de containers et produits en série dès la fin des années 60. 

 

 

J'ai 3 projets à vous présenter dans cette série.

Le premier : la copie conforme d'une chemise Zara.

 

Il y a quelques temps, poussée par le besoin de compléter ma garde robe professionnelle et par le manque de temps pour coudre, j'ai du me résigner à acheter quelques vêtements.

Me résigner oui, car chaque fois que je mets les pieds dans les magasins de prêt-à-porter, en plus de me sentir prise pour une idiote rapport aux prix pratiqués, j'ai aussi pleinement conscience de participer à l'exploitation insoutenable des petites mains qui assurent à ces enseignes la sortie de capsules toutes les 2 semaines...

Alors autant vous dire que quand je vois une chemise toute simple, en viscose noire à 10€ le mètre pour les particuliers, vendue 40€, et bien c'est impossible pour moi de franchir le cap !

Je l'ai achetée cette chemise... pour la rapporter une fois le patron recopié.

 

Je me suis donc aidée des bases des chemises Johanna et Archer, et j'ai soigneusement reporté toutes les mesures prises sur l'originale. C'est un travail long et fastidieux il faut l'avouer... Mais le résultat valait le coup, car je suis réellement très très fan de cette chemise !

 

 

Et vous, vous avez déjà essayé de copier le patron d'un vêtement que vous aimez ?

 

 

IMG_9861B.JPG

 

IMG_9863B.JPG


IMG_9866B.JPG


IMG_9860B.JPG


IMG_9868B.JPG

 


25/10/2015
30 Poster un commentaire

L'Atelier de Dina

Peut-être le savez-vous déjà, aujourd'hui une nouvelle boutique en ligne de vente de tissus et mercerie ouvre : L'Atelier de Dina. Derrière ce projet, France, dont vous connaissez peut-être déjà le blog.

L'atelier de Dina c'est une mercerie en ligne qui propose des tissus de marques et de designers dont Liberty of London, Atelier Brunette, Nani Iro, Art Gallery, Kiyohara, Bo Graphik, Linna Morata, Les trouvailles d’Amandine ou encore des tissus traditionnels japonais.

Mais aussi une belle sélection de patrons indépendants comme Named, Colette patterns, Pauline Alice.

 

L'innovation ? Elle réside dans la présentation du site puisque les tissus sont présentés au travers des réalisations des blogueuses partenaires. France nous promet également une description précise des tissus, "l'avis de Dina". 

 

 

logo.jpg

 

 

 

Alors qu'elle montait ce projet, elle m'a contactée afin de savoir si je souhaitais faire partie des blogueuses partenaires de la boutique. Son idée de mettre en situation une partie des tissus afin que l'on se rende mieux compte du tombé, de la fluidité avant de les acheter, ce qui avouons-le n'est pas toujours une partie de plaisir sur le net, m'a bien plut. 

Elle m'a donc envoyé 2 coupons, dans lesquels j'étais libre de faire ce que je voulais.

 

 Sans-titre-1.jpg

 

Il y avait un très joli Liberty, le Karter, un motif est résolument été, avec ses touches de fuchsia et ses couleurs vitaminées ! Il y avait également une batiste Atelier Brunette, Garance, dans une couleur que je n'utilise jamais : le rouge.

 

Quand j'ai reçu l'enveloppe, je savais ce que j'allais faire du Garance : un chemisier Berthe de République du Chiffon (dans le livre "Un été couture"). Je trouvais que le motif japonisant était très bien pour ce genre de coupe lose et simple. 

 

Par contre c'était encore le néant pour le Liberty ! En épluchant mes patrons je suis tombée sur celui d'une robe commandée à sa sortie et jamais cousue, la Delphi dress de Named.  Bon par contre, je n'avais pas demandé suffisamment de tissu à France pour faire ça... Sur le patron, il est indiqué qu'il faut 310cm de tissu (pour les petites tailles) et j'avais 120cm !! 

Qu'à cela ne tienne, j'avais décidé que ce serait ce modèle et pas un autre, j'allais donc trouver une solution...

 

** d'avance pardon pour les photos... Je n'ai pas encore pris mes marques dans l'appartement et je dois dire que le rendu avant correction de la luminostié est une horreur ! **

 

 

 

1. BERTHE en Garance de Atelier Brunette

 

J'avais déjà cousu ce modèle (à revoir ici) et je savais donc que les épaules étaient très très étroites, ce qui ne me met pas vraiment en valeur. J'ai donc modifié ceci sur le patron en rallongeant un peu la ligne d'épaule.

J'ai aussi modifié la forme du bas, car je la voulais assez longue pour être portée nouée à la taille, et j'avais encore une fois envie de jouer la carte des coupes nippones qui sont toujours assez longues et larges. 

Une modif que j'ai oublié de faire et qui était pourtant déjà très problématique lors de ma première version, c'est l'échancrure des emmanchures... Et pour ça je m'en veut vraiment !! Impossible d'aller bosser avec un soutien-gorge si visible ! 

 

Bref, je reste un peu embêtée avec ce patron que je pense ne plus réaliser. J'ai d'autres modèles de chemises qui me permettraient d'aboutir à un résultat plus concluant. Néanmoins, je le recommande aux filles qui ont des formes ! C'est d'ailleurs la très jolie version de Clo’s qui m'avait décidée à me lancer. 

 

La bonne surprise est venue du tissu. Cette batiste est vraiment très douce, souple et agréable à coudre. Le motif est très joli et soigné, j'aime beaucoup alors que je ne l'aurais pas commandé de moi-même ! 

 

DSCN9050.JPG

DSCN9035.JPG


DSCN9045.JPG

DSCN9034.JPG


DSCN9037.JPG


DSCN9048.JPG
DSCN9042.JPG

patron Berthe du livre Un été couture, tissu Atelier Brunette Garance chez L'Atelier de Dina

 

 

 

 

 2. DELPHI DRESS en Liberty Karter A

 

Je vous disais donc qu'il me fallait trouver des astuces pour faire rentrer la robe dans 1m20 !

Bien évidemment, la première d'entre elle était de raccourcir la jupe, les maxi dress n'étant de toute façon pas très flatteuses sur les "petites" (même si j'ai un doute sur ce modèle qui peut sans doute convenir... à tester !).

J'ai ensuite modifié le plan de coupe, ce qui m'a permis de couper mes volants devant / dos et mes jupes devant / dos.

Comme je n'avais plus suffisamment de tissu pour couper mes devant / dos, j'ai opté pour un haut contrastant, en choisissant un jersey qui a une très bonne tenue. Je gagne en confort même si l'assemblage était bien moins aisé qu'avec un coton.

 

Cette robe est d'une grande simplicité à coudre ! Je ne comprends pas vraiment les 3 ciseaux indiqués...  Nul besoin d'être bilingue pour comprendre les explications. De toute façon le montage est tout ce qu'il y a de plus classique. 

Si vous êtes une grande débutante, et que l'anglais n'est vraiment pas votre fort, je vous recommande néanmoins de la mettre de côté pour quelques temps. Les illustrations sont très sommaires, il y a pas mal de texte dans les instructions, et il vaut mieux maîtriser au préalable la pose de biais, la réalisation de coulisse et avoir bien intégré les étapes de montage d'un haut.

 

Allez, c'est fini pour le bla-bla, place aux photos de la robe !

 

DSCN9054.JPG


DSCN9055.JPG


DSCN9058.JPG


DSCN9060.JPG

patron Delphi dress de Named clothing, Liberty Karter A, jersey de mon stock, biais bleu mirage FilEtik

 


01/09/2015
11 Poster un commentaire


Recherche

Vous recherchez ? :
Ces blogs de Loisirs créatifs pourraient vous intéresser